Accueil > Actualités > Un nouveau départ pour le club de Téteghem

Actualités

30 mars 2017 — par Sylvia Flahaut

Un nouveau départ pour le club de Téteghem

Après une mise en liquidation en 2016, le centre équestre de Téteghem (59), ex propriété du Syndicat intercommunal des Dunes de Flandres, devrait repartir du bon pied cette année.

JPEG - 96.7 ko

Après une gestion de plusieurs années par le CHFM (centre hippique des Flandres Maritimes), Charles Berteloot, 25 ans, vient de reprendre la main. Le moniteur, qui a fait ses armes au Jump Club de Tilloy-lès-Mofflaines puis à Calonne Ricouart, entend bien rendre de sa superbe au club hippique situé non loin de Dunkerque. “Mon père, Bertrand, est le gérant de la ferme de Sainte-Foy situé aux Moëres, non loin de la frontière belge, indique le jeune repreneur. Il a une activité d’éleveur et une école d’équitation. J’ai toujours évolué dans le milieu du cheval. J’aime le côté sport, bien sûr, mais aussi l’enseignement et le côté relationnel. Lorsque nous avons entendu parler de la cession du centre équestre de Téteghem, nous n’avons pas hésité. Je suis encore jeune, c’est sûr, mais c’était maintenant ou jamais”.

"Un vrai esprit d’équipe"

Charles, qui en devient le gérant, pourra ainsi compter sur l’aide de son père. Et valoriser ainsi son élevage de poneys. “Il y avait auparavant 23 chevaux au centre, poursuit Charles. Le CHFM en a revendu certains, nous en avons racheté d’autres, huit poneys et deux chevaux, et les quelques équidés restants ont été pris en charge par l’association Réflexe Adoption”. Charles Berteloot a racheté le centre, le Syndicat ne souhaitait plus le louer. “Au total, je proposerai environ 25 chevaux d’enseignement”. Le gérant prévoit également d’embaucher un moniteur d’équitation ainsi qu’un palefrenier. Côté pension, une quinzaine de boxes sont déjà réservés. “Dix sont d’anciens clients et reviennent”, précise le gérant. Dès le 15 avril, le centre sera de nouveau accessible aux propriétaires. Côté enseignement, il faudra patienter jusqu’à cet été, le temps pour Charles Berteloot de mettre les choses en place. “Je suis à 100% sur ce projet depuis le mois de septembre, poursuit le dirigeant. C’est une très belle opportunité, j’espère vraiment redynamiser le centre et lui redonner l’ambiance d’il y a une vingtaine d’années. Je compte vraiment créer un esprit d’équipe et former mes cavaliers pour aller aux championnats de France club, poney et amateur. J’aimerais également organiser des concours à domicile”. Bref, le gérant ne manque pas de projets !

|

Mots-clés