Accueil > Actualités > Parlons chiffons, codes, traditions, équipages et histoires.

Actualités

11 mai 2017 — par Elisabeth Gillion

Parlons chiffons, codes, traditions, équipages et histoires.

« Redingotes et bottes de cuir, » pour découvrir les tenues de vènerie.
A partir du 17 mai.

JPEG - 141.2 ko

Le musée de la vènerie se cache dans la vieille ville, au bord remparts, au fond du jardin de l’évêché, derrière une immense statue de cerf. Un bien bel endroit où l’on circule comme dans une maison privée, d’un salon à l’autre, d’un équipage à l’autre. Car la forêt est un haut lieu de chasse à courre à cheval, depuis des siècles nos rois aimaient venir à Senlis pour suivre le cerf, le chevreuil et le sanglier. Voilà un monde très codifié qui échappe à la mode, qui allie élégance, efficacité, confort et traditions.

Ouvert en 1935, ce musée est l’œuvre de Charles-Jean Hallo, adjoint au maire, artiste peintre, photographe de guerre, affichiste renommé, passionné de vènerie. Il a réuni des collections privées (comme ceux de la duchesse d’Uzès, des princes de Condé et de la famille de Chezelles) ; il s’est fait prêté par les musées nationaux des témoignages de la vie de prestigieux équipages, des œuvres d’art retraçant de nombreuses chasses, des portraits de cavaliers et veneurs, des livrées, des trompes de chasse, des objets, une incroyable série de trophées ... Attention, chaque élément, chaque couleur a une signification, un symbole, les tenues comme les sonneries sont un véritable langage, codifié sous Louis XIV ... Tout un art !

Le 20 mai, pour la nuit européenne des musées, la belle demeure s’illumine (l’ambiance du jardin de l’évêché est impressionnante, bizarre, émouvante ...) A 19h30 et 20h30, sont prévues des visites guidées et jusqu’à minuit on a la possibilité de se déguiser et de se faire tirer le portrait en tenue de veneur !

Du mercredi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
03 44 29 49 93.

Et puisqu’on est à Senlis, une ville qui a vécu au rythme des chevaux et des officiers, il faut en profiter pour aller jeter un œil au musée des Spahis, juste à côté, sur le parvis de la cathédrale. Encore une plongée dans le passé car ce régiment colonial de brillants cavaliers aux costumes hauts en couleurs, était autrefois stationné à Senlis. Il nous parle de l’Afrique à une autre époque, fait revivre d’autres valeurs ...
De temps à autre on peut y rencontrer des conteurs fantasques qui laissent libre cours à leur imagination et vous entraîne au beau milieu du désert... Les gamins adorent. Rendez-vous par exemple le 22 juillet ...

03 44 26 15 50.
musees@ville-senlis.fr

  • 17 Mai Du 17 au 21 mai 2017Où ?
    Parlons chiffons, codes, traditions, équipages et histoires.

|