Accueil > Actualités > Haras de la Bouloye : « l’élevage est une compétition »

Actualités

13 février 2017 — par Sylvia Flahaut

Haras de la Bouloye : « l’élevage est une compétition »

Si Jean Noel Poitau a bien pris sa retraite en tant que vétérinaire libéral, il reste bel et bien mobilisé sous sa deuxième casquette, celle d’animateur du Haras de La Bouloye. Et le Nordiste ne ménage pas ses efforts pour en poursuivre le développement.

JPEG - 145.3 ko

Le Haras, situé à Wirwignes, est une structure dédiée à la mise en application des techniques modernes de la reproduction équine. Possédant un laboratoire équipé, 64 boxes, un manège, une carrière, entre autres, les écuries d’Elisabeth et Jean-Noël Poitau voient trois cent juments accueillies chaque année pour l’insémination, le transfert d’embryon, le poulinage. Le suivi vétérinaire est désormais assuré par le docteur Audrey Marchand, vétérinaire équin exclusif, titulaire d’une licence de chef de centre et associée de Jean Noel et Elisabeth Poitau sur le Haras. Dix étalons de renom y seront stationnés en 2017 pour être disponibles en semence fraiche sur place ou réfrigérée et transportée au quatre coins de l’hexagone et dans l’Europe du Nord. Le numéro 1 mondial 2015, Kannan, y effectuera sa 7ème saison au coté du charismatique connemara Dexter Leam Pondi. Nartago entamera sa deuxième saison et sera rejoint par le Holsteiner de 19 ans, Catoki, grand gagnant international , récemment acquis par le Groupe France Elevage. Utrillo Van De Heffinck, étalon vedette du Haras de Brullemail, rejoindra également très prochainement le haras de la Bouloye. Stationné à une heure de route ,Untouchable 27,l’autre grosse acquisition du GFE y sera également accessible en semence fraîche. Enfin ,dans le cadre de son partenariat de longue date avec le Syndicat Linaro c’est Jimmerdor De Florys, titulaire de sept participations aux Championnats d’Europe, qui y sera également proposé aux éleveurs de poneys. Mais les chevaux et poneys de saut ne sont pas les seuls centres d’intérêt de Jean-Noël Poitau. Sa passion pour les Trotteurs est ancienne et ce sont quatre de ces étalons qui seront en activité cette année à Wirwignes : Lilium Madrik (Top 25 des étalons ), Quatre Juillet, Overtrick, et le récent achat à la vente du Prix d’Amérique Hulk des Champs, auparavant propriété des Haras Nationaux. « L’élevage est également une compétition et il faut perpétuellement savoir renouveler l’offre et qu’elle soit de qualité », conclut le maitre des lieux, par ailleurs actionnaire du Groupe France Elevage depuis sa création .

|

Mots-clés