Accueil > Actualités > Eddie Natiez, l’éthologie chevillée au corps

Actualités

25 avril 2017 — par Sylvia Flahaut

Eddie Natiez, l’éthologie chevillée au corps

Il y a quelques semaines, Eddie Natiez, diplomé du haras de la Cense et Nordiste d’origine, a réalisé une démonstration auprès du public, à la demande du magasin Terres et Eaux de Calais.

JPEG - 158.4 ko

A 58 ans, le cavalier est toujours autant passionné par le dressage de ses chevaux, qu’il soit réalisé à pied ou monté. “J’ai commencé à pratiquer l’équitation relativement tard et j’ai appris de façon autodidacte, en lisant et en observant les méthodes des uns et des autres, indique Eddie Natiez. J’ai croisé la route de chevaux difficiles, que personne n’osait manipuler. J’ai pris plaisir à les comprendre et puis à les rééduquer. On peut former un cheval autrement que par la force et la contrainte”. La méthode Blondeau, les écrits de Jean d’Orgeix, les conseils de Mario Luraschi et puis ceux d’Andy Booth… Eddie Natiez s’inspire des différentes écoles, pas si éloignées les unes des autres à la réflexion selon lui, et obtient son brevet fédéral d’éthologie niveaux 1 et 2. Il quitte momentanément le Nord pour s’installer en Seine-Maritime. “J’ai fait naître quelques poulains avec l’affixe du Riez”, explique Eddie, revenu sur la Côte d’Opale il y a quelques années. Aujourd’hui, le cavalier est installé aux écuries d’Alime à Marck avec quelques uns de ses protégés, dont Solo de la Cense, racheté à l’IFCE il y a quelques années, et Renaissance du Riez, un cheval qu’il a fait naître, élevé puis formé. Le cavalier prend des chevaux au travail, réalise des débourrages et fait travailler quelques élèves à qui il s’efforce de transmettre ses méthodes de travail. “Les chevaux sont des éponges à émotions et la colère ne servira qu’à faire momentanément céder le cheval qui se résignera, résume Eddie, pour définir la nature de ses méthodes de travail. Et puis, pour apprendre des choses à un cheval, il faut petit à petit obtenir les 3C : la confiance, le contrôle et la connexion. Avec un mauvais dressage, on peut louper un crack et en faire un cuir. Il faut être aussi doux que possible, aussi ferme que nécessaire, il y a une vraie question d’équilibre et de dosage lorsque l’on donne des indications à un cheval”.
Si vous souhaitez contacter Eddie Natiez : 06 28 66 34 53

|