Accueil > Actualités > Dylan Ringot, l’or et des ambitions

Actualités

19 juillet 2017 — par Emmanuel Biallais

Dylan Ringot, l’or et des ambitions

Le mois de juillet a été chargé pour Dylan Ringot, 15 ans : en l’espace de quelques jours, le cavalier a participé à trois championnats
de France. Il y a deux semaines, le Nordiste brillait à Lamotte Beuvron : en catégorie As poney 1 Excellence, il est monté sur la première marche du podium avec sa toute bonne Country Side Dew Drop, 9 ans.

JPEG - 89.1 ko

Sans faute les deux premiers jours, son petit quatre points sur la rivière dans la première manche de la finale lui coûte d’aller au barrage avec deux autres cavaliers. Mais, avec un parcours sans pénalité et le meilleur chrono, le Nordiste accroche la victoire et décroche l’or. Engagé également dans le championnats
poney Elite Excellence, il manque de chance : Cébulons L’Amour, ponette de 12 ans avec laquelle il a notamment gagné le Grand Prix du BIP de Fontainebleau cette année, est victime d’une infection respiratoire. “Elle
s’est arrêtée alors qu’elle ne l’a jamais fait, c’est une véritable guerrière”.

"Me constituer un piquet et valoriser"

Performer à poney, le jeune cavalier l’est également à cheval : il était engagé mi juillet dans les championnats des As à Auvers, dans la catégorie Junior. Mais avec trois parcours à 4, 8 et 12 points, Dylan Ringot, qui montait Tip Top des Vents, est revenu bredouille. “Je monte le cheval depuis novembre et il évolue bien. Je pense qu’il faut qu’on se laisse encore un peu de temps pour qu’on passe le cap des 140. A terme, j’aimerais faire les CSI3*”.
Dylan pense désormais à se consacrer un peu plus au cheval qu’au poney, même s’il continuera en nationaux, et souhaite se constituer un bon piquet pour accompagner son Tip Top. "J’aimerais me voir confier des chevaux afin de les valoriser". Le jeune homme est installé à Brunembert, non loin de Boulogne-sur-Mer, sur la Côte d’Opale. “Avec ma sœur Anaïs, nous avons actuellement une écurie d’environ 35 chevaux, dont une vingtaine au travail,
détaille le jeune cavalier. Nous avons également quelques chevaux d’enseignement”.
Le cavalier, qui passe en classe de 1ère, continuera à la rentrée prochaine de travailler par correspondance, grâce au CNED. Objectif : obtenir à terme le baccalauréat tout en progressant encore à cheval !

P.-S.

Légende : Benoit Ringot, papa de Dylan, épaule son fils
au quotidien et sur les compétitions.

|