Accueil > Actualités > Cheval de chasse Comment le choisir et comment le soigner.

Actualités

23 janvier 2017 — par Elisabeth Gillion

Cheval de chasse Comment le choisir et comment le soigner.

C’est un athlète au grand cœur, le cheval de toute une famille, capable de cavaler deux fois par semaine par tous les temps.

JPEG - 67.1 ko

Ecoutons Yves Bienaimé, parfait homme de cheval, qui court le cerf avec le rallye des Trois Forêts. « Les veneurs français se sont contentés des races existantes, à l’encontre des
Britanniques : anglo-arabes, selles français, pur-sang, trotteurs. Le bon cheval de chasse est naturellement équilibré, endurant, sachant porter et ayant assez de sang pour tenir 4 à 5h... Il doit être confortable, savoir marcher et rester à l’arrêt.... Il doit être calme, confiant, bien dans sa tête et donc dressé ... Dressé à n’avoir peur ni des chiens, ni des fouets, ni des motos, ni des voitures, ni des bruits insolites. Ce cheval idéal est donc dressé, préparé, entraîné. C’est ce qui compte, sa polyvalence et son caractère plutôt que sa race. »

Une telle polyvalence est-elle rare ? Non on en compte 7 000 en France !
Les trotteurs dominent car ils ont du fond, de la générosité, de l’en durance. Ils sont rustiques, peu fragiles, s’adaptent au terrain difficile mais, ils restent plus ou moins « sur les épaules ».

L’ Anglo-arabe est équilibré, avec de belles allures, il est énergique, mais il peut aussi se révéler craintif ou susceptible.

Le pur-sang est pratique car en équilibre, il a le pied sûr, il est rapide et habile mais il est réservé aux bons cavaliers car nerveux, voire délicat. Disons qu’il est excellent pour qui tient à être prés des chiens ...

Le selle français convient s’il est prés du sang avec du fond ...

En fait, tout dépend du sol. En terrain accidenté, mieux vaut un cheval solide, à larges articulations et pâturons courts. Tout dépend de l’animal chassé : le cerf impose un train d’enfer, le chevreuil tourne beaucoup, le sanglier peut filer devant sur 50km ...

De toutes façons si notre monture doit être re-dressée, d’abord en sortant calmement pour de longues promenades, 5 à 6 km au quotidien. Sinon elle doit rester des heures en pâture. Ensuite on lui présente la meute et on l’habitue aux aléas sonores et aux trompes... Lors des premières chasses, il faut la ménager, éviter de la lancer à fond... Il est sain de la faire uriner régulièrement pour éliminer les toxines, le soir il faut doucher à l’eau chaude, bien vérifier les petites éraflures et mettre une couverture.

Chasser exige un cavalier en bonne condition, comme le préconise l’Association du cheval de chasse qui a mis sur pied des épreuves pour assurer l’endurance, le coup de saut, l’élégance de l’équitation y compris en amazone. On peut les admirer le 1E week-end de juin, lors du championnat de France qui anime la fête de la chasse ...

Comment la vènerie se développe-t-elle ? L’engouement des suiveurs à pied, en 4L, à vélo ou à ... cheval, ne se dément pas. Ils aiment l’ambiance, l’art de vivre en plein air, l’occasion de partager une passion, la connaissance fine des territoires et des climats, le moment hors du temps, où le scenario est inconnu, l’émotion d’entendre les chiens et les trompes et d’observer l’intelligence animale, de respirer l’espace au charme d’une exquise courtoisie ...

Où trouver un cheval ?
Si on veut l’acheter, plusieurs associations proposent des pur-sang de réforme.
www.ecuriesecondechance.com
www.venerie.org/petites.../les_petites_annonces_de_la_venerie.html
(nb : entre les mots de cette adresse, veiller à bien insérer le _ qui est sous le 8 et qui disparaît en soulignant).
Si on préfère le louer, voir avec les spécialistes.
www.equilocation.com
www.cheval-chasse.com/liste-cheval-chasse.html
www.equirodi.com
www.findyourhorse.com
www.chassons.com/quel-cheval-choisir-pour-la-chasse-courre/

L’équipement : il faut une selle et des harnachements spécifiques, solides, si possible sur mesure avec des matelassures épaisses et confortables. Le maréchal-ferrant passe tous les 40 jours et pose des fers épais à mortaises et crampons. Les bottes en caoutchouc ne résistent pas longtemps dans les fourrés, les bottes hautes en cuir épais protègent les genoux des coups et des taillis ...

Contacter un équipage :
www.venerie.org

Société de vènerie, maison de la chasse et de la nature, 50 rue des archives. 70 003 PARIS

|